Archon

 

Petite histoire de nos lavoirs

La brouette, le battoir, le savon …

 Chaque « laveuse » avait son matériel : elle transportait le linge frais dans une brouette ou une hotte jusqu’au lavoir. Une caisse en bois appelée également « carrosse » ou « garde genoux » remplie de paille ou de chiffons était installée près du bassin. Le linge était ensuite étendu sur les pierres bordant le bassin, ou selon les endroits sur les planches à laver en bois, parfois individuelles. Pendant de longues heures, les femmes frottaient le linge, munie d’un savon, d’une brosse, d’un battoir. Une fois rincé, le linge était posé sur les barres d’égouttage, en bois ou en fer.

 

 

CSI-DESIGN crée votre site vitrine 

logo.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×